TUBAL-CAÏN

Message
Auteur
Avatar de l’utilisateur
isilnor
Membre
Messages : 2389
Inscription : 19 oct. 2009, 22:38
Localisation : martigny, CH

Re: TUBAL-CAÏN

#41 Message par isilnor » 29 oct. 2016, 08:40

tu peux toujours carburer en enfermant de petites pièces dans une boite avec de la poudre de charbon et chauffer (mais c'est délicat de gérer la quantité de carbone qui passe dans l'acier)

Avatar de l’utilisateur
vieil alfred
Membre
Messages : 4107
Inscription : 27 déc. 2011, 18:04
Localisation : bretagne centrale

Re: TUBAL-CAÏN

#42 Message par vieil alfred » 29 oct. 2016, 08:44

et c'est quelques centièmes de mm a l'heure .............. avant que ça rentre a cœur c'est long
♪♫♣♥♪♫

Avatar de l’utilisateur
casscailloux
Membre
Messages : 3038
Inscription : 02 févr. 2007, 19:23
Contact :

Re: TUBAL-CAÏN

#43 Message par casscailloux » 29 oct. 2016, 08:50

alors du coup, vous gardez les loupes dans un carton ?
je veux bien que ce ne sois pas fait pour faire de l'acier hein , on va pas se faire "chier" a faire des machins pareil juste pour produire, il y a surement autre chose, mais si au final c'est pas utilisé .... je comprend pas trop la démarche...

ou alors il faut faire parti du "milieu" pour pouvoir en discuter avec vous.....
C’est la plaie des temps, quand les fous mènent les aveugles.

GEONEMO
Membre
Messages : 1568
Inscription : 27 sept. 2007, 11:07
Localisation : LOIRE

Re: TUBAL-CAÏN

#44 Message par GEONEMO » 29 oct. 2016, 09:34

Expérience: affinage à partir d'une loupe bas carbone (0.3) Soudure et feuilletage (6 plis) dans la zone réductrice de la forge à charbon: obtention d'un barreau à 0.9!!
Le même lingot m'a servi à faire une lame. Pour forger celle-ci, j'ai travaillé à l'économie (plus beaucoup de charbon), et donc en zone oxydante (à noter qu'on forge l'acier de bas foyer à des températures assez élevées). J'ai complètement décarburé, et au passage bousillé les soudures. La lame avait un aspect peau d'éléphant pas joli du tout.
PEAU ELEPHANGT.jpg
A l'étincelle, on est redescendu dans les 0.3% de carbone. Normalement, j'aurais jeté cette lame...
Eu égard aux heures passées pour l'affinage et la forge, je l'ai quand même recuite, finie et trempée (à peu près 850°, eau tiède). La première lame en acier artisanal... A 0.3% de carbone, la trempe a pris, et me donne une dureté au tranchant de 55 Rockwell.
FACE DROITE2.jpg
FACE GAUCHE.jpg
Donc voilà, Monsieur Casca. C'est une autre manière de travailler qu'avec les aciers indus, avec pas mal de surprises et d'expérimentations, mais le but (le mien en tous cas) n'est pas de garder des loupes dans des cartons! Après, s'agissant par nature d'un acier composite, je pense que le taux de carbone n'est pas si important que ça en lui-même. C'est plus un guide pour choisir une température de trempe optimale.
En tous cas, il est possible de faire des loupes très carburées (... la question serait plutôt d'arriver à en faire de manière répétitive), mais ce n'est qu'une étape: l'affinage peut modifier complètement le taux de carbone... et la forge aussi!
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
MANU

Avatar de l’utilisateur
isilnor
Membre
Messages : 2389
Inscription : 19 oct. 2009, 22:38
Localisation : martigny, CH

Re: TUBAL-CAÏN

#45 Message par isilnor » 30 oct. 2016, 12:35

vieil alfred a écrit :et c'est quelques centièmes de mm a l'heure .............. avant que ça rentre a cœur c'est long
ça dépend de la température, plus on chauffe et plus c'est rapide; à 800°C tu as raison, à 1300°C c'est en millimètres par heure... ce qui explique les modifications du taux de carbone dont geonemo parle (mais ça me semble quand même énorme comme variation)
GEONEMO a écrit :je pense que le taux de carbone n'est pas si important que ça en lui-même. C'est plus un guide pour choisir une température de trempe optimale.
c'est aussi important que dans n'importe quelle nuance moderne, mais on se focalise moins dessus pour plein de raisons comme le fait que c'est difficile à controler et que c'est très compliqué de savoir ce qu'on peut avoir d'autre dans l'acier (on va pas faire une thèse la dessus, mais on peut avoir de très petites quantités d'autres éléments que le carbone qui passent dans l'acier)
que l'acier soit composite ne change pas grand chose...

Avatar de l’utilisateur
vieil alfred
Membre
Messages : 4107
Inscription : 27 déc. 2011, 18:04
Localisation : bretagne centrale

Re: TUBAL-CAÏN

#46 Message par vieil alfred » 30 oct. 2016, 13:21

GEONEMO ?? comment as tu mesuré tes taux de carbone
ou c'est simplement une estimation ""a l'étincelle"""
♪♫♣♥♪♫

Avatar de l’utilisateur
R_madrun
Membre
Messages : 3969
Inscription : 29 déc. 2014, 16:22
Localisation : Cordillère des Andes (Chili)

Re: TUBAL-CAÏN

#47 Message par R_madrun » 30 oct. 2016, 16:10

casscailloux a écrit :et quand ça marche, il y a moyen d'en avoir de cet acier ? un truc un poil carburé , genre 1.2 a 1.5%c ....
Trambert5, en fait de l'acier au creuset dans ces taux là de C, y t'en cédera sûrement un bout si tu lui demande...
L'acier c'est bien, le faire c'est mieux...
Ici on dit: "En casa de herrero, cuchillos de palo..." (Dans la maison du forgeron, les couteaux sont en bois...)

FB: Les Couteaux de l'Ogre

GEONEMO
Membre
Messages : 1568
Inscription : 27 sept. 2007, 11:07
Localisation : LOIRE

Re: TUBAL-CAÏN

#48 Message par GEONEMO » 31 oct. 2016, 09:27

Oui Alfred, à l'étincelle. Je n'ai pas fait analyser l'acier en laboratoire! Isilnor, sur un feuilleté de BF, je pense que le taux de carbone est très variable d'un endroit à l'autre. Toujours est il que je ne pense pas qu'un acier moderne à 0.3% de carbone aurait pris la trempe.
MANU

Avatar de l’utilisateur
isilnor
Membre
Messages : 2389
Inscription : 19 oct. 2009, 22:38
Localisation : martigny, CH

Re: TUBAL-CAÏN

#49 Message par isilnor » 31 oct. 2016, 19:00

oui il est très variable au début, mais en travaillant il devient de plus en plus homogène à cause de la migration du carbone; si des travaux à basse température ne font que très peu migrer le carbone c'est différent quand on soude; à 1200°C le carbone migre très vite

un acier moderne à 0.3% de carbone trempe, et même avec beaucoup moins de carbone que ça d'ailleurs, mais ne donne pas 55HRC (sauf spécialités à l'azote ou au bore -et encore- mais c'est pas le sujet) même sous pleine trempe. ceci étant je ne vois comment le fait de feuilleter pourrait améliorer la dureté; par contre le feuilletage améliore la ténacité dans une très grande proportion

GEONEMO
Membre
Messages : 1568
Inscription : 27 sept. 2007, 11:07
Localisation : LOIRE

Re: TUBAL-CAÏN

#50 Message par GEONEMO » 02 nov. 2016, 09:31

... Quand tu fais du feuilletage, tu soudes, donc le carbone migre! CQFD. Mon propos était juste de dire qu'un acier de BF feuilleté reste héterogène, surtout effectivement quand le nombre de repliages est assez faible. En gros, entre la pelle et les plaquettes, ma trousse initiale faisait 5 couches (avec des nuances de plaquettes très peu carburées, 0.1 ou 0.2%, et des plaquettes un peu plus fortes, 0.6% environ) . Avec 6 plis, j'arrive à 160 couches, un barrotin bien soudé à 0.9% de carbone. A la forge de la lame, j'ai travaillé trop froid et dans la mauvaise zone du foyer, dessoudé, essayé de ressouder. Donc mon acier en a vu de toutes les couleurs et a perdu du carbone.
Tu as raison sur la ténacité du feuilleté. Après, pour la dureté, je ne te parles pas d'essais de laboratoire, seulement de ce dont je dispose: les tests d'étincelles et les limes de dureté. Je ne sais pas expliquer, j'observe. 0.3% de carbone et 55 Rockwell.
MANU

Répondre

Revenir à « Wootz, bas fourneaux et grappage »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités