présentation

Une présentation est obligatoire pour accéder à la suite ...
Un simple bonjour ne sera suffisant que pour vous faire éjecter du forum ...
Message
Auteur
Avatar du membre
vieil alfred
Membre
Messages : 5280
Enregistré le : 27 déc. 2011, 18:04
Localisation : bretagne centrale

Re: présentation

#11 Message par vieil alfred » 05 mars 2019, 18:50

pour l'acier et ses dérivés, tu oublie la partie fonderie et moulage
pour l'alu c'est environ 670° ça dépend des alliages
les cuivreux c'est autour de 1200 selon aussi les alliages
faut donc faire attention c'est chaud .....
les laitons sont ingrats
si tu veux une bonne reproduction de ta pièce il faut trier les alliage de coulée
les alliages d'extrusion, genre profilé ou cannette ne donnent pas de bonne pièces
leurs matières n'étant pas faite pour être coulé

pour le four tu te fait un four en fibre et blakite dans une bouteille de gaz
bruleur alfred au propane c'est suffisant pour des creusets A4 (4kg d'alliage) jusque au bronze
achète des vrais creuset, pas des connerie youtube,
l'alu bouffe les creusets fer et les perce et se dénature a son contact



laisse tomber les briques réfractaires c'est consommateur d’énergie et pas économique en gaz
tu laisse aussi les connerie youtubesque la ou elles sont
il te faut de toute manières une bonne évacuation des gaz de combustion , qui évacuera aussi si elle est suffisante les gaz de fusion et autres vapeurs
les plus chiant étant les vapeurs de zinc qui s'échappent des laitons et certains bronze
plus que des aluminiums

je ne sais absolument pas en quoi sont les vielle pièces vérifie il me semble que certaine collent a l'aimant donc bonne a jeter
♪♫♣♥♪♫

Avatar du membre
R_madrun
Membre
Messages : 5957
Enregistré le : 29 déc. 2014, 16:22
Localisation : Cordillère des Andes (Chili)

Re: présentation

#12 Message par R_madrun » 05 mars 2019, 19:22

J'ai rien contre l'enthousiasme hein? Au contraire...
J'ai commencé la fonderie en revenant du Burkina et du Mali y a 40 ans, à l'africaine, un trou dans la terre, un tube pour amener l'air.
Un soufflant de jardin, du coke comme combustible, et un vrai creuset de chez Badie c'est moins Africain mais c'est mon côté pragmatique... ;-)

Après faut pas prendre tout ce qu'on vois sur le tube pour argent comptant, beaucoup de bidonnages et pas mal de conneries, pour très peu de bon.

Les monnaies ne sont pas coulées mais frappées, les flans sont découpés à la l'emporte pièce, puis frappées dans une matrice qui estampe les deux faces et le bord, en une frappe.
C'est assez difficile de sortir des détails fins sur des masses aussi petites, en fonderie par gravité à la terre de Delft.
Sans parler de la régularité, ni du moulage, bref c'est un choix pas simple pour débuter...
Fondre et couler du cupronickel par contre c'est un bon choix, qui simplifie pas mal le côté fabrication et affinage de l'alliage.
Mais faut trier y a à boire et à manger dans les vielles pièces...

Après je vous déconseille de mettre tout et n’importe quoi dans un creuset, dans 99% des cas c'est une perte de temps et souvent le creuset reste contaminé par des oxydes indésirables et dérangeants.

C'est toujours une mauvaise idée de chauffer un four à l'oxy/acétylène, oublies.
L'acétylène c'est un gaz très sale et l'introduction d'oxygène dans un four c'est pas très prudent.
Ces chalumeaux n'aiment pas avoir "trop chaud au nez", la réflexion IR du four sur la buse peut mener à des situations dangereuses.
De toutes façons une ambiance oxydante n'est pas recommandable pour jouer avec du métal fondu.
Une ambiance oxydante va cramer les éléments d'alliages les plus sensibles à l'oxydation, altérer l’alliage et solliciter très fort le creuset et le revêtement du four, qui vieilliront plus vite...

C'est plus prudent de partir sur un brûleur alfred (atmo propane) adapté à la taille du four.
Un cylindre de gaz c'est très grand pour les quantités que tu pense mettre en œuvre, et les briques vont former une masse thermique.
Le four en fibre 1460ºC et blakite ou encore mieux fibre+blakite+céram ZrO2.
Faut penser le four en fonction de la taille de ton creuset et donc bien évaluer les quantités que tu veux mettre en œuvre.
Un petit creuset dans un grand four ça n'a pas de sens, y a des proportions à respecter.
C'est plus difficile de travailler avec de toutes petites quantités, ça refroidit très vite
50gr c'est la galère, faut être très précis et aller très vite.
Entre 500gr et 1kg c'est raisonnable pour débuter, y a pas besoin de courir autant.
Cerise a écrit :
05 mars 2019, 16:49
Quid des gazes qui s'échappent (j’ai lu que l’aluminium en dégage des nocifs)
L'alu c'est pas ma tasse de thé.
Le zinc très toxique (donc les laitons), le plomb et surtout le bronze béryllium...
Lui faut pas y toucher du tout !!!
On peut pas fondre du bronze béryllium à la maison, sous aucuns prétextes.
Enfin "Sauf si le sort de la planète en dépendait" dixit un ancien du forum...
Mais le plus dangereux pour l'utilisateur et son entourage, c'est le monoxyde de carbone...
C'est cumulatif d'une exposition à l'autre et très difficile à enlever du métabolisme, séjour en caisson quand il est encore temps.
Au dessus d'une certaine dose c'est mortel...
Dans une des dernières fonderies ou j'ai bossé, avant qu'on monte la hotte et l'aspiration sur le four.
Malgré le toit à 21m et de grandes ouvertures dans le v du toit de part et d'autre d'un grand hangar.
Quand on allumait le four à fondre (150 kg) au bout de 10 minutes les pigeons tombaient noyés.
L'acier c'est bien, le faire c'est mieux...
Ici on dit: "En casa de herrero, cuchillos de palo..." (Dans la maison du forgeron, les couteaux sont en bois...)

FB: Les Couteaux de l'Ogre

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités