Devenir forgeron ou coutellier

Ici on discute de tout ce qui est autour de la coutellerie, de la forge et qui n'est pas dans les forums et sous-forums en dessous ...
(Posts reservés aux membres)
Message
Auteur
Avatar de l’utilisateur
R_madrun
Membre
Messages : 3969
Inscription : 29 déc. 2014, 16:22
Localisation : Cordillère des Andes (Chili)

Re: Devenir forgeron ou coutellier

#21 Message par R_madrun » 25 août 2017, 23:46

Francis a écrit :
25 août 2017, 21:43
ce qui fait que je vais sur le champ fermer ma gueule... ;-)
Ben non Francis :(
Si y en a un qui peut lui parler du métier et des aspects qu'on devine pas de son point de vue de lycéen... :sm11:
Je conviens que c'est difficile de conseiller, un avenir pro pour un gars.
Mais démystifier et ramener dans le concret de la vie en vrai, le métier de forgeron...
Ton expérience donne un relief à la chose, enfin je pense... ;-)

Perso j'ai toujours pris la tangente et gardé plusieurs cordes à mon arc.
En travaillant en usine et à laver des carreaux, ou servir dans des bar/restos, pour payer mes diplômes.
À faire des rambardes et des grilles défenses, aussi après l'AFPA.
Ensuite j'ai utilisé mes diplômes, pour me faire bouffer et payer mes passions.
Diplômes c'est au pluriel pas pour frimer, j'en ai dans des domaines très différents, pour pouvoir muter et changer de casquette et d'activités, chaque fois que le besoin s'en faisait sentir...
Plus personne aujourd'hui ne peut être sur qu'il fera le même boulot, toute sa vie.
Aujourd'hui encore, je peux forger et jouer avec l'acier, parce que j'ai une autre activité que je peux faire "sur un pied" et qui paye les factures...

Perso si c'était à refaire je ferais la même chose... :sm6:
Et si je devais changer quelque chose, je remplacerais l'informatique, par une solide formation en physique chimie et aussi en résistances des matériaux.
Mon diplôme d'informaticien me donne le privilège de savoir causer dans leurs langues à des ordis qui sont des pièces de musés... :lol: :lol:

Dans une conversation avec un gars d'ici, il m'a dit:" Tu crois que tu n'est pas un privilégié, parce que tu a dut travailler pour payer tes études, Mais nous à 10 ans, on nous à mis à garder les bêtes..."
Bref si t'a des parents bienveillants, malgré qu'ils te payent pas des stages à 1000 euros, tous les 4 matins (on peut comprendre, hein?) et qui peuvent t'accompagner bac+2...
Soit pas trop pressé de plonger dans le grand bain...
L'acier c'est bien, le faire c'est mieux...
Ici on dit: "En casa de herrero, cuchillos de palo..." (Dans la maison du forgeron, les couteaux sont en bois...)

FB: Les Couteaux de l'Ogre

Avatar de l’utilisateur
Fabien C.
Modérateur
Messages : 4096
Inscription : 06 nov. 2002, 11:35

Re: Devenir forgeron ou coutellier

#22 Message par Fabien C. » 26 août 2017, 07:22

Salut,
je suis tombé par inadvertance dans un bep de tourneur fraiseur et puis comme les commandes numeriques me branchaient pas trop j'ai passé un bac pro d'outilleur.
Les profs ont insisté pour que je poursuive en bts. Bof. Je suis aller bosser la ou j'avais fait mes stages. Je leur ai fais une infidélité, je suis parti pendant 8 mois j ai passé un cap de ferronnier au bout de 10 ans.
Du coup mon cerveau depuis mes 16 ans il arrete pas de se dire "putain ce truc ca va me servir a faire des emoutures/fixer des plaquettes/faire un outil/polir....." et vice versa il y a quelques mois j ai modifié un outil de decoupe de plusieurs milliers d'euros en adaptant un truc que m'avait montré une formatrice en ferronnerie en 2006.
Ca fait 22 ans que je bosse la. Je passe moi aussi a 80% pour quelques temps et me mettre un mini coup de pompe dans le cul mais le job est interessant, il y pas mal d offres intéressantes et dans divers secteurs d activités. La forge et les couteaux c'est mon truc aussi mais en fait c est tellement proche de ce job que ca me permet de me dire que si il faut que je rempile pour 22 ans c'est pas vraiment un calvaire et ça c est un sacré luxe....
il y a un salon a lyon dans pas longtemps.
Fabien Chapaveire

Avatar de l’utilisateur
Francis
Membre
Messages : 4790
Inscription : 18 janv. 2010, 09:55
Localisation : Sud Bourgogne

Re: Devenir forgeron ou coutellier

#23 Message par Francis » 26 août 2017, 08:43

.
R_madrun a écrit :
25 août 2017, 23:46
Francis a écrit :
25 août 2017, 21:43
ce qui fait que je vais sur le champ fermer ma gueule... ;-)


Ben non Francis :(
Si y en a un qui peut lui parler du métier et des aspects qu'on devine pas de son point de vue de lycéen... :sm11:
Je conviens que c'est difficile de conseiller, un avenir pro pour un gars.
Mais démystifier et ramener dans le concret de la vie en vrai, le métier de forgeron...
Ton expérience donne un relief à la chose, enfin je pense... ;-)



Ben...un pote à moi disait: "quand tu as une passion, n'en fais pas ton métier, afin de ne pas t'en dégouter."
Même sans être totalement vrai, ce n'est pas totalement faux non plus...bon, ok, ça fait un peu "réponse de normand".
Disons que pour forger il n'y a pas cinquante solutions, ayant fini de dilapider l'immense fortune accumulée par ma famille durant l'occupation depuis bien longtemps, j'en vois trois:

-Tu aimes la forge, la belle ferronnerie, elle demande du temps, que (à de rares exceptions) tu ne peux facturer en totalité. Bon, à la louche, je bosse à 35€/h (la moitié de ce que me compte mon concessionnaire... :roll: ) et je facture une heure sur deux (le quart de ce que................................. :lol: ).
Dans ce cas, pour vivre correctement, il te faut une compagne (ou un compagnon) compréhensif qui ramène du pognon.

-Tu t'en fous un peu, ça ne te gène pas d'acheter des volutes toutes faites et des lances moulées pour assembler des portails, de faire de la rambarde HLM en série, là je pense qu'il y a moyen de vivre correctement et de se dégager un peu de temps pour allumer la forge de temps à autres... ;-)

-La troisième, et amha la meilleure, c'est celle qui m'a été chaudement recommandée par une personne des impôts de Draguignan lorsque j'étais monté ouvrir ma gueule à ressort:
--- Moi: "vous êtes toujours en train de nous emmerder, dès qu'on veut faire un truc vous nous mettez des bâtons dans les roues...j'en ai plein le cul (j'ai sorti ma carte d'artisan, je l'ai déchirée et jetée sur son bureau), voilà, maintenant je vais me trouver un p'tit boulot tranquille et j' irai bricoller au noir".
...Mon interlocuteur: "c'est ce qu'il y a de mieux à faire".

Choisis ton camp, Kamarad (j'écris camarade avec un K et sans E depuis que je roule en side-car russe... 8))

.
Mon boulot en photos : https://plus.google.com/103239074331389457896/posts


La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort ou l'échec. C'est, je crois, ce qui meurt en nous pendant que nous vivons...(Dan)

"Depuis que l'opinel N°10 existe, plus rien n'a de sens à part se faire plaisir." Eric Plazen

Avatar de l’utilisateur
fragaria vesca
Membre
Messages : 1349
Inscription : 14 juin 2005, 14:40
Localisation : Forêt de Ryhope
Contact :

Re: Devenir forgeron ou coutellier

#24 Message par fragaria vesca » 26 août 2017, 09:04

Francis a écrit : Je me permettrais juste de rajouter que si c'était à refaire, je ferais fonctionnaire ou politicard et que j'aurais plein de pognon et plein de temps pour tabouler sur l'enclume.. :lol: .
Euh, il conviendrait d'éviter de généraliser. Croire que "fonctionnaire" et "plein de pognon et plein de temps", ça va de paire, je peux te dire en connaissance de cause que c'est parfois une belle connerie. Enfin en ce qui me concerne.

plume
Modérateur
Messages : 12324
Inscription : 31 janv. 2007, 17:03
Localisation : Cher 18

Re: Devenir forgeron ou coutellier

#25 Message par plume » 26 août 2017, 09:27

Laisse tomber le métal dragowolf et fais psy!
Tu as fait aligner plus de trois phrases à Fabien donc tu es doué, ça va défiler dans ton cabinet!!! 8)
Chaque jour on frappe le fer
un jour
on obtient une aiguille
(prov Viet)

Avatar de l’utilisateur
la grenade
Membre
Messages : 7039
Inscription : 08 déc. 2003, 09:45
Localisation : sud aisne, j'y suis j'y reste

Re: Devenir forgeron ou coutellier

#26 Message par la grenade » 26 août 2017, 11:34

fragaria vesca a écrit :
26 août 2017, 09:04

Euh, il conviendrait d'éviter de généraliser. Croire que "fonctionnaire" et "plein de pognon et plein de temps", ça va de paire, je peux te dire en connaissance de cause que c'est parfois une belle connerie. Enfin en ce qui me concerne.
ça concerne aussi les autres :lol:
ne prenez pas la vie au sérieux de toute façon vous n'en sortirez pas vivant

Dragowolf
Membre
Messages : 11
Inscription : 22 août 2017, 13:41

Re: Devenir forgeron ou coutellier

#27 Message par Dragowolf » 26 août 2017, 11:46

Vraiment merci énormément pour toute votre contribution !
Je ne peux même pas répondre individuellement tellement il y a de réponses ^^
J'ai relu toute les réponses depuis le début et ce que je pense faire: Continuer mes études, acheter du matos avec l'argent que me rapporte un métier avec un salaire convenable, puis commencer la forge :)
Après seul le temps me dira si je peut me consacrer uniquement à la forge dans le futur ^^



Fabien C. a écrit :
26 août 2017, 07:22
il y a un salon a lyon dans pas longtemps.
Parles-tu du Salon du Couteau & des Arts de la table ?
Francis a écrit :
26 août 2017, 08:43

Ben...un pote à moi disait: "quand tu as une passion, n'en fais pas ton métier, afin de ne pas t'en dégouter."
Même sans être totalement vrai, ce n'est pas totalement faux non plus...bon, ok, ça fait un peu "réponse de normand".
Je me suis souvent poser cette question. Le mieux d'après ma réflexion c'est d'avoir deux passions. En garder une pour le loisir. Prendre la deuxieme comme métier (si possible) ça va te dégouter un peu mais tu vas quand meme aimer ton métier ^^
Fabien C. a écrit :
26 août 2017, 07:22
-Tu aimes la forge, la belle ferronnerie, elle demande du temps, que (à de rares exceptions) tu ne peux facturer en totalité. Bon, à la louche, je bosse à 35€/h (la moitié de ce que me compte mon concessionnaire... :roll: ) et je facture une heure sur deux (le quart de ce que................................. :lol: ).
Dans ce cas, pour vivre correctement, il te faut une compagne (ou un compagnon) compréhensif qui ramène du pognon.
Je n'ai rien compris ahah je suis désolé ^^'

Avatar de l’utilisateur
fragaria vesca
Membre
Messages : 1349
Inscription : 14 juin 2005, 14:40
Localisation : Forêt de Ryhope
Contact :

Re: Devenir forgeron ou coutellier

#28 Message par fragaria vesca » 26 août 2017, 13:03

Dragowolf a écrit :
Fabien C. a écrit :
26 août 2017, 07:22
-Tu aimes la forge, la belle ferronnerie, elle demande du temps, que (à de rares exceptions) tu ne peux facturer en totalité. Bon, à la louche, je bosse à 35€/h (la moitié de ce que me compte mon concessionnaire... :roll: ) et je facture une heure sur deux (le quart de ce que................................. :lol: ).
Dans ce cas, pour vivre correctement, il te faut une compagne (ou un compagnon) compréhensif qui ramène du pognon.
Je n'ai rien compris ahah je suis désolé ^^'
Ça veut dire que certains entrepreneurs facturent 70€ de l'heure tandis que Fabien touche 17.5€ de l'heure.
T'as raison, il vaut mieux laisser tomber SSI si ça c'est trop compliqué.

Avatar de l’utilisateur
Francis
Membre
Messages : 4790
Inscription : 18 janv. 2010, 09:55
Localisation : Sud Bourgogne

Re: Devenir forgeron ou coutellier

#29 Message par Francis » 26 août 2017, 15:48

.
fragaria vesca a écrit :
26 août 2017, 09:04
Francis a écrit : Je me permettrais juste de rajouter que si c'était à refaire, je ferais fonctionnaire ou politicard et que j'aurais plein de pognon et plein de temps pour tabouler sur l'enclume.. :lol: .
Euh, il conviendrait d'éviter de généraliser. Croire que "fonctionnaire" et "plein de pognon et plein de temps", ça va de paire, je peux te dire en connaissance de cause que c'est parfois une belle connerie. Enfin en ce qui me concerne.

Oui, Serge, tu as parfaitement raison... :sm6:

.
Mon boulot en photos : https://plus.google.com/103239074331389457896/posts


La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort ou l'échec. C'est, je crois, ce qui meurt en nous pendant que nous vivons...(Dan)

"Depuis que l'opinel N°10 existe, plus rien n'a de sens à part se faire plaisir." Eric Plazen

Avatar de l’utilisateur
R_madrun
Membre
Messages : 3969
Inscription : 29 déc. 2014, 16:22
Localisation : Cordillère des Andes (Chili)

Re: Devenir forgeron ou coutellier

#30 Message par R_madrun » 26 août 2017, 16:32

fragaria vesca a écrit :
26 août 2017, 13:03
Ça veut dire que certains entrepreneurs facturent 70€ de l'heure tandis que Fabien touche 17.5€ de l'heure.
T'as raison, il vaut mieux laisser tomber SSI si ça c'est trop compliqué.
Je ne pense pas que ce soit l'équation qu'il ne comprenne pas...
Mais bien, pourquoi des gars qui font du super boulot, sont obligés de se brader... :roll: :roll:
Dragowolf a écrit :
26 août 2017, 11:46
Continuer mes études, acheter du matos avec l'argent que me rapporte un métier avec un salaire convenable
C'est une sage décision :sm6:
fragaria vesca a écrit :
26 août 2017, 13:03
puis commencer la forge :)
T'as pas besoin d'attendre, vas dans les ateliers rencontre les forgerons...
Nourrit ta passion du réel de la chose, la vie en vrai ça pique un peu, mais c'est irremplaçable... ;-)
plume a écrit :
26 août 2017, 09:27
Laisse tomber le métal dragowolf et fais psy!
Pas besoin de laisser tomber le métal pour faire psy, c'est une de mes casquettes.
Mais c'est pas un boulot facile, la misère des autres ça use, aussi...


Francis a écrit :
26 août 2017, 08:43
j'écris camarade avec un K et sans E depuis que je roule en side-car russe... 8)
T'ain t'a acheté une Oural, Francis ????
Si c'est ça, :sm2: :sm2: :sm2: ça manque cruellement de photos :sm1: :sm1:
L'acier c'est bien, le faire c'est mieux...
Ici on dit: "En casa de herrero, cuchillos de palo..." (Dans la maison du forgeron, les couteaux sont en bois...)

FB: Les Couteaux de l'Ogre

Répondre

Revenir à « Discussions sur la coutellerie et la forge en général  »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité