Couteau pliant à système pompe arrière 1 ère partie.

(Il est maintenant possible d'écrire ici)
Répondre
Message
Auteur
Invité

Couteau pliant à système pompe arrière 1 ère partie.

#1 Message par Invité » 20 janv. 2004, 22:41

c'est resté quelque temps dans mes tiroirs ; je me suis amusée à traduire
un début d'article dans http://www.customknifedirectory.com/CKD ... ameset.htm
l'article de Neil Charity lock back folder , part 1 of 3
**
Un gros merci à Jean Luc Soubeyras pour ses corrections et conseils techniques
**
CKD Professional Tutorials … It’s all about the steel ! De Neil Charity

Lock back folder (part 1 of 3) / pliant à verrouillage à pompe arrière

Bonjour messieurs,

Je suis un lecteur passionné de tout ce qui concerne le pliants et je recommande de lire les 3 livres suivants : « how to make folding knives » (comment faire des couteaux pliants), de Ron lake, Franck centofante et Wayne Clay ; « how to make multi-blade folding knives » (comment faire des pliants multi-lames) de Eugene Shadley et Terry Davis ; « the tactical folding knife » (le pliant tactique) de Bob Terzuola.

J’utilise pour ma part la méthode de Ron Lake pour fabriquer mes pliants, en mettant un accent tout particulier sur la ligne du couteau en position ouverte, en veillant à ce que le dos du ressort et de la lame soient parfaitement alignés. Vous allez trouver ci-joint un plan que j’utilise, avec une règle graduée pour vous donner une idée de la taille.

Je vous conseille aussi d’acheter ou d’utiliser une rectifieuse plane ; ça vous facilitera la vie. Vous pouvez tout à fait faire sans, mais ça vous prendra plus de temps ; la première règle pour la fabrication des pliants est : « tout doit être droit et plat ».

Une fois que vous avez votre dessin sur papier et que vous en êtes satisfait, faites une vingtaine de photocopies et découpez le manche et collez-le avec de l’adhésif de contact sur une tôle de O1 (afnor : 90MWCV5) de 0,5 cm ; percez l’axe de la lame avec un foret de 3,1 mm, puis alésez à 3,2 ; puis percez le trou de l’axe du levier et le deux trous de mitre à 2,4 mm.

Détourez la pièce en suivant la ligne de votre dessin ; ensuite, enlevez le papier et la colle à l’acétone. Puis traitez thermiquement le gabarit et faites le revenu de manière à avoir une dureté d’environ 63-64 Rockwell C.

Voir ci-joint le gabarit du manche et le guide de perçage.




Messieurs, vous devrez être patients car je procède par étapes dans la fabrication du pliant et les explications se feront au fur et à mesure de la progression.

J’utilise des plats d’inox 416 de 5 mm d’épaisseur et je découpe la forme du pliant : les platines, le levier de verrouillage et la mitre ; ensuite je passes les pièces à la rectifieuse pour avoir au final une épaisseur de 4 mm, puis je fais un recuit (dureté : environ 30 Rc) ; il faut environ un jour de travail.

Une chose importante à retenir : assurez-vous que votre perceuse à colonne et votre fraiseuse travaillent avec un bon angle par rapport à votre étau : il faut percer les trous bien perpendiculaire par rapport à la lame et aux platines sinon le couteau s’assemblera mal et la lame ne sera pas alignée avec le reste, notamment en position fermée.

[…] Après tout cela, sur une platine et avec mon gabarit, je perce l’axe de la lame avec un foret de 3,1 que j’alèse à 3,2 ; Je mets une goupille pour percer les autres trous à 0,24 cm. Je garde tous mes vieux forets de 0,24 dont j’enlève la partie cannelée pour m’en servir comme goupille. Je fais pareil pour la seconde platine. Avec de l’encre et mon gabarit, je marque à la pointe à tracer la forme de mes platines puis je vais sur mon lapidaire abraser jusqu’au trait, (sans « rogner » le trait), puis j’assemble les deux platines que je passe ensemble au grain 240.

Fig.1 :

Je reprends une photocopie. Je découpe le contour de la lame que je colle avec de l’adhésif sur de l’acier qui servira pour la lame. Dans notre cas de figure, j’utilise un morceau de damas inox de type « échelle » de chez stamascus knife works. L’acier subit un surfaçage fin. Bien que ce soit plat, je n’aime pas son aspect. Je continuerai les finitions plus tard.

L’étape suivante consiste à percer le trou de l’axe de lame. J’utilise pour cela des bronze bearings de 0,48 cm. […]. Percez à 0,31, puis alésez à 0,32. Je découpe après la lame à la scie à ruban ; à ce stade là, il faut laisser de la marge (du gras) à la base du talon, sinon vous ne pourrez pas assembler les pièces correctement.

Les fig. 2 et 3 vous montrent le résultat.

Fig. 2 :

Fig. 3 :

L’étape suivante consiste à limer et polir le talon de lame. Mettez la lame dans un étau à main ou une pince-étau. (j’ai confectionné cet étau à partir de restes de D3 (Z20C12) que j’ai trempé (dureté rockwell : 65 Rc). Utilisez votre dessin pour guider la lime et polissez le devant de l’encoche grain 1200 et quand vous avez terminé, vérifiez que l’avant de l’encoche a le bon angle avec le « haut » de la lame (ça s’encastrera mieux). Un tuyau : je place des petites cales d’épaisseur, en plastique, d’épaisseur similaire à la lame – de chaque côté de mon étau – pour obtenir un serrage régulier et à plat sur ma lame.

Je lime ensuite et je polis l’arrière de l’encoche. Une fois encore je me sers du dessin comme guide. Placez la lame dans l’étau, et sur l’ergot arrière de l’encoche, il faut mettre un angle de 1 à 3 degrés d’ouverture par rapport à la verticale, de manière à ce que l’encochage avec le dos se fasse bien. Polissez au grain 1200. L’encoche est maintenant terminée. La fig.4 montre ce que je veux dire par « incliner légèrement la pointe vers le bas ».

Fig. 4 :

Fig. 5 :

Fig.6 et 7 vous montrent mon montage pour l’arrondi du talon. Ce montage n’est rien de plus qu’un morceau d’acier doux de 6 mm d’épaisseur , surfacé grossièrement, un trou percé avec une mèche de 3,1 mm, alésé à 3,2 mm, à environ 6,4 mm de l’arête supérieure. Une goupille de 3,2 mm et une rondelle ; ainsi l’ensemble peut tourner autour de la goupille ; j’utilise l’outil verticalement, ce qui permet de faire un cercle parfait. Je commence au grain 240 et je finis au 2000 sur les buffles.

Fig. 6 :
Fig. 7 :

J’ai oubli é de dire que lorsque j’ai meulé et poli le talon, il reste encore du « gras » de matière sur l’arrière du talon comme vous pouvez le voir fig.7.

Avant de passer à la pompe arrière il y a un truc que je fais : il s’agit de mettre les rondelles de bronze bérélium à la bonne cote. J’aime que mes rondelles fassent entre 2 et 3/100ème aussi à la rectifieuse. Je surface ma lame avec un grain fin qui me permet d’avoir un beau poli.

Pour adapter les rondelles, je me suis fait un petit appareil que l’on voit sur la photo.

[…]

Fig. 8 :

Ok, messieurs, passons à l’étape suivante. Il y a beaucoup d’images donc j’éspèreque vous allez tous pouvoir me suivre. D’abord, laissez-moi vous dire que j’utilise cette manière d’ajustage pour le levier car pour moi c’est celle qui marche le mieux. Il y a des couteliers qui font l’ajustage du levier par l’avant. J’ai testé : je trouve ma méthode plus facile.

Découpez à partir d’une de vos photocopies un levier de verrouillage et une entretoise arrière et collez-les aux morceaux de 416 appropriés. Fig.9 vous montre tout ça. Remarquez que j’ai laissé beaucoup de matière tout autour du dessin.

Fig. 9 :

Collez le dessin et l’entretoise arrière sur le gabarit et utilisez-le comme guide pour percer deux trous. Détachez et coupez l’encoche du ressort à la scie à ruban. Mettez tout ça de côté.

Placez maintenant le levier de verrouillage dans l’étau : limez et polissez au grain 1200 l’avant du levier de verrouillage. Enlevez et repositionnez le levier de verrouillage pour maintenant limer et polir le plat inférieur du crochet de verrouillage. La fig.10 montre comment je positionne le levier de verrouillage dans l’étau.

Fig. 10 :

Enlevez le levier de verrouillage de l’étau, puis enlevez le papier sur le crochet de verrouillage, passez-y un coup de marqueur (bleu) et tracez à la pointe sèche la forme de l’encoche de l’arrière de la lame en y ajustant l’avant du levier de verrouillage. Puis sur le levier de verrouillage, tracez une ligne de 2 ou 3° du bas vers le haut. La photo 11 vous montre les deux lignes.


Fig. 11 :

Mettez d’abord l’avant du levier dans l’étau, la ligne arrière perpendiculairement à l’étau. Puis avec l’angle d’une lime, j’approche le plat du crochet ; je laisse .25 mm de gras ; puis je crée un cône le long des lignes que j’ai tracées au marqueur, jusqu’à ce que le levier s’engage dans l’encoche de la lame. La photo 12 montre le levier dans l’étau.

Fig. 12 :

A ce stade, je ne poli pas, je fais le travail à la lime. Placez l’avant du levier dans l’encoche et placez -le sous une lampe pour bien visualiser le métal qu’il faut enlever. Une fois l’ajustage fait, je polis au grain 600. C’est l’étape la plus importante, donc ne vous précipitez pas car il ne faut pas enlever trop de métal. Normalement il me faut une heure pour ajuster les deux pièces. Lorsque j’ai fini, les deux pièces ne font qu’une et il n’ y a aucun rai de lumière autour de l’encoche. La photo 13 montre le levier ajusté à l’encoche.

Fig. 13 :

La prochaine étape consiste à percer le trou de l’axe du levier de verrouillage. Mettez en position le gabarit , l’axe de la lame et le levier de verrouillage. Faites pivoter l’ensemble lame/levier de manière à ce que les profils (dessus et latéral) soient bien. La ligne du haut de votre dessin vous donnera un bon point de départ. A ce stade, vous comprenez pourquoi il faut laisser beaucoup de matière (gras) tout autour du dessin. La moindre déviation d’angle, de calage de l’avant du levier va monter ou abaisser l’arrière du levier. Quand vous êtes satisfait de la ligne, bloquez l’ensemble à la pince étau. J’utilise un petit morceau de cuir de porc pour ne pas abîmer la lame et les flancs. Percez le levier et mettez une goupille. Débloquez et vérifiez, en vous servant de votre doigt comme ressort, qu’il n’y ait pas de jeu entre lame et levier de verrouillage.

Fig. 14 :
Fig. 15 :

Remarquez sur la photo 14 que le haut du levier est sous la ligne du dessin, donc ce que je fais, c’est que je meule jusqu’à la ligne, ce qui me laisse encore un peu de gras, et je meule aussi le dessous du levier jusqu’au dessin.
La photo 16 vous explique cela plus clairement ; si vous n’avez pas meulé suffisamment le bas du levier, la lame va toucher le levier en position fermée. Rappelez-vous : lorsque j’ai profilé la lame, j’ai laissé de la marge au talon, et c’est bien l’endroit qui détermine où le levier doit être quand il est en position fermée.

La photo 16 montre le haut de la lame bien en dessous du bas du manche ; cependant le haut du levier est en dessous de la position qui est en position ouverte. En enlevant du métal au point 1, ça monte le haut de la lame et au point 2 ça la baisse. Dans ce cas là, j’ai encore du champ de manœuvre.

Fig. 16 :

La photo 17 montre l’entretoise arrière avec son dessin. Je la découpe presque au niveau du dessin. J’enlève tous les papiers sur l’entretoise et le levier de verrouillage.

Fig. 17 :

Je place maintenant l’entretoise et la lame entre les deux flancs et je meule la partie arrière de l’entretoise pour l’ajuster aux flancs. Je démonte, j’ébavure et j’alèse le logement de mon ressort à la taille du ressort. La photo de ma lime n’est pas bien bonne. Je place ensuite l’entretoise sur un des flancs, puis avec un compas à pointes sèches, je reporte la distance axe du levier et entretoise sur le levier de verrouillage. Ensuite je meule jusqu’à la ligne, photo 18.


Fig. : 18

Avant d’aller plus loin, je tiens à faire remarquer que toutes les lignes sont faites pour s’adapter à mes machines. La photo 19 montre le bon ajustage du levier et de l’entretoise. La marque rouge que vous voyez correspond à l’endroit où va venir se loger le ressort. Je découpe le ressort et je le mets en place. Pour ne pas que la lame (en position fermée) vienne buter sur le ressort, j’aménage une petite loge sur la partie inférieure du levier de verrouillage. La photo 20 montre l’ensemble ajusté.

Fig. : 19
Fig. : 20

Une réaction, un commentaire, clic sur le lien :arrow: Réaction sur le post : Couteau pliant à système pompe arrière

Avatar de l’utilisateur
Leb
Membre
Messages : 178
Inscription : 27 oct. 2014, 13:01

Re: Couteau pliant à système pompe arrière 1 ère partie.

#2 Message par Leb » 01 janv. 2018, 12:15

Il a l'air bien ce tuto. Dommage que les images ne soient plus dispos .. :|

Avatar de l’utilisateur
vieil alfred
Membre
Messages : 4286
Inscription : 27 déc. 2011, 18:04
Localisation : bretagne centrale

Re: Couteau pliant à système pompe arrière 1 ère partie.

#3 Message par vieil alfred » 01 janv. 2018, 13:11

ben oui mais le NET c'est pas éternel
tout y fini par disparaitre c'est juste de l’éphémère la culture du web

rien ne remplace encore ... ?? le papier !! ou la pierre gravée
♪♫♣♥♪♫

Avatar de l’utilisateur
Leb
Membre
Messages : 178
Inscription : 27 oct. 2014, 13:01

Re: Couteau pliant à système pompe arrière 1 ère partie.

#4 Message par Leb » 01 janv. 2018, 14:09

Alors un tuto en pierre gravée je veux ! :lol:
A part ça j'ai retrouvé l'article original donc pour ceux que ça intéresse, vous avez ici le texte en frenchie, et ailleurs les images accompagnées du texte original : http://www.knifehelp.net/pages/process- ... lock-1.php
:sm2:

plume
Modérateur
Messages : 12500
Inscription : 31 janv. 2007, 17:03
Localisation : Cher 18

Re: Couteau pliant à système pompe arrière 1 ère partie.

#5 Message par plume » 01 janv. 2018, 14:12

ah ben super ça ! merci de réetoffer un peu le truc….si tu trouves des traces des bruleurs de Michel on prend hein…. :D
Chaque jour on frappe le fer
un jour
on obtient une aiguille
(prov Viet)

Avatar de l’utilisateur
GM
Modérateur
Messages : 5986
Inscription : 14 janv. 2012, 20:43
Localisation : Sarthe, Proche la ferté bernard
Contact :

Re: Couteau pliant à système pompe arrière 1 ère partie.

#6 Message par GM » 01 janv. 2018, 15:22

Tiens c'est marrant, c'est le tuto que j'avais trouvé par hasard et qui m'avait attiré vers la coutellerie :D

Avatar de l’utilisateur
Leb
Membre
Messages : 178
Inscription : 27 oct. 2014, 13:01

Re: Couteau pliant à système pompe arrière 1 ère partie.

#7 Message par Leb » 01 janv. 2018, 15:55

Sur toitube ya ça à propos des brûleurs de MichelS
https://www.youtube.com/watch?v=FViA_H9b79w

G-M tu m'étonnes pas. J'imagine ta trombine quand tu as vu les toffs du décaissage des platines :lol:

Répondre

Revenir à « Tutoriaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité